Muretain Agglo – Muret : face au vol des congés, les travailleurs réagissent

23 Juin 2021

La communauté de communes du Muretain, au sud de Toulouse, présidée par le maire socialiste de Muret, a lancé depuis quelques mois une offensive contre l’ensemble des 1 900 travailleurs qui la font tourner.

Les départs en retraite ne sont plus remplacés et, pour cette seule année, 112 postes ne seront pas pourvus. Mais ce qui a mis le feu aux poudres est la volonté de supprimer treize jours de congés. Ils seraient transformés en jours de RTT, qui ne seraient acquis que si l’on n’a pas été malade, et seraient compensés par l’augmentation du temps de travail à 39 h 20 par semaine. Tout cela bien sûr sans augmentation de salaire.

Vendredi 18 juin, 200 travailleurs se sont rassemblés sur le lieu de la réunion qui devait valider cette attaque, avant d’être prévenus qu’elle se tiendrait finalement en visioconférence. Qu’à cela ne tienne, la grève a été votée et, depuis samedi 19 juin, le dépôt d’ordures de Roques est bloqué. 98 % des agents chargés de la collecte des ordures sont en grève reconductible avec le soutien actif de nombreux autres secteurs, et les poubelles commencent à s’amonceler dans plusieurs villes.

Selon le président de l’agglomération, ces attaques permettraient d’économiser 2 millions d’euros sur le dos des agents. En même temps, 11 millions d’euros de budget sont réservés aux travaux de la piste cyclable boulevard de l’Europe, et surtout à « l’aide aux entreprises et à l’immobilier d’entreprise ». Et, parallèlement, la communauté de communes a voté en mars dernier l’augmentation du tarif des cantines scolaires, de 3 à 13 %, ou des centres de loisirs, de 3,5 à presque 10 % !

Augmentation des impôts, attaques contre les travailleurs, cadeaux aux entreprises… Cette politique, tout le monde la subit depuis trop longtemps. Les travailleurs de l’agglomération du Muretain sont décidés à la combattre.

Correspondant LO