Assia Chartres-de-Bretagne : le mouvement continue

26 Juin 2019

Les salariés de services et soins à domicile de l’Assia, à Chartres-de-Bretagne en Ille-et-Vilaine, continuent de se mobiliser pour leurs salaires.

Jeudi 20 juin, c’était leur neuvième débrayage, rassemblant une quarantaine de personnes, soignants et auxiliaires de vie.

Après leurs interventions sur les marchés locaux, les grévistes ont saisi l’occasion de l’assemblée générale de l’association qui les emploie pour se faire entendre. Les participants ont été accueillis par une haie de banderoles et des tracts qui expliquaient la mobilisation. Comme à chaque fois, la direction n’a rien voulu entendre, ne lâchant qu’une minuscule miette : une prime mensuelle de 27 euros brut, dégressive pour les temps partiels. Cette prime ne concerne qu’une petite partie du personnel qui a reçu une formation spécifique en gérontologie.

Le président reproche aux grévistes de risquer de mettre en péril l’association et de ne pas être prêts à innover. Les grévistes lui ont répondu qu’ils innovaient par la lutte. Les prochains rendez-vous devaient se tenir mercredi 26 juin à l’occasion d’une rencontre avec les financeurs, qui sont le conseil départemental et l’Agence régionale de santé, et bien sûr lundi 1er juillet, à l’occasion du rassemblement régional prévu dans le cadre du mouvement national associant aussi les Ehpad.

Correspondant LO