Chantier naval de Saint-Nazaire

19 Janvier 2023

Les annonces du gouvernement sur les retraites le 10 janvier ont changé l’ambiance au chantier naval. Bien sûr, ceux qui approchent de l’âge de la retraite ont immédiatement calculé le recul que cela impliquait pour eux et donnaient le ton des discussions aux pauses. Mais le mécontentement s’est exprimé tout autant chez les plus jeunes, à qui on demande plus pour des salaires dérisoires et qui savent très bien qu’ils ne pourront pas tenir les métiers pénibles de la construction navale après 60 ans.

Des milieux plus larges que d’habitude, dans les bureaux d’études, et même parmi les agents de maîtrise, ont exprimé leur envie de participer à la journée du 19. Dans les plus petites entreprises sous-traitantes du chantier, sans présence syndicale, les travailleurs ont cherché les délégués syndicaux qu’ils connaissaient ailleurs pour leur demander comment faire grève.

Le 19 janvier, un cortège est parti du Chantier pour rejoindre en ville ce qui a été la plus grosse manifestation depuis longtemps dans la région.

Correspondant LO