Numéro présidentiel...

11 Janvier 2023

« J’en ai ras le bol des numéros verts », s’est exclamé Macron devant les boulangers réunis à l’Élysée jeudi 5 janvier, après avoir constaté que personne n’était au bout du fil de son dernier gadget.

Question numéro vert, il en connaît un rayon, le procédé étant devenu une des marques de fabrique de sa présidence. Il y en a eu pour tout : crise énergétique, Covid-19, décrochage scolaire, canicule, punaises de lit, vaccination des personnes âgées ou propriétaires de chevaux craignant pour l’intégrité physique de leurs quadrupèdes...

Au bout du fil, quand quelqu’un répond, il y a un travailleur d’un centre d’appel, parfois désemparé et toujours formé à la va-vite à coups de réponses stéréotypées. Derrière ce numéro, il y a une bonne cagnotte pour des groupes comme Téléperformance, multinationale rentrée au CAC40 après avoir décroché le contrat pour le Covid-19, ou la compagnie Sitel, détenue par la famille Mulliez, aussi propriétaire d’Auchan et de Leroy-Merlin.

Et si, pour Mulliez, il pleut des billets verts, l’usager, lui, est toujours marron.

S. K.