Novo Nordisk – Chartres : suppressions d’emplois et profits record

21 Avril 2021

Située dans la zone industrielle de Chartres, l’usine Novo Nordisk fait partie d’un trust mondial de la pharmacie qui fabrique en particulier des produits antidiabétiques. Le groupe a annoncé 5,6 milliards de bénéfice net pour l’année 2020, en progression de 8 %.

L’entreprise se porte très bien, d’autant que le nombre de malades diabétiques ne cesse d’augmenter dans le monde, ce qui représente un marché porteur.

Mais cela ne suffit pas, à en croire une interview récente dans la presse locale du directeur « people et organisation », expliquant qu’il veut mettre en place une « organisation plus agile, apprenante et collaborative ». Derrière ces mots ronflants, l’objectif avoué est d’augmenter de 10 % la productivité dès cette année. Les syndicats FO et CGT ont, eux, dénoncé le fait que non seulement les 120 embauches prévues pour la nouvelle unité de production n’auront pas lieu, mais que le patron prépare la suppression de 300 emplois sur trois ans (sur 1 200 actuellement).

La direction a nié tout plan de licenciements, expliquant que « cette phase de transformation permettra de réaliser des améliorations de nos processus et de simplifier des modes de travail, afin d’optimiser la charge de travail, en supprimant des tâches sans valeur ajoutée ». Une langue de bois patronale, qui confirme qu’un plan de restructuration est bien à l’œuvre. Au contraire, les profits plantureux du groupe doivent servir à garantir les emplois et les salaires de tous.

Correspondant LO