Chanel : 50 000 euros par minute

21 Avril 2021

D’après le magazine Forbes, les deux propriétaires de la maison de luxe Chanel, les frères Wertheimer, sont en quatrième position ex-aequo du classement des milliardaires français.

Leur fortune est passée, en un an, de 15,5 à 28,8 milliards d’euros pour chacun d’entre eux, ce qui représente une hausse de 85 %.

Une telle hausse, en pleine crise, provoque bien sûr de la sidération. Mais comme l’ont fait remarquer plusieurs travailleurs de Chanel, « c’est souvent pendant les crises que les fortunes des riches explosent ».

C’est d’autant plus révoltant que, depuis un an, des dizaines d’intérimaires ont été mis au chômage. Sous prétexte de crise du Covid, une semaine de congés a été volée et l’intéressement supprimé, correspondant à plus qu’un treizième mois. En 2021, les salaires sont bloqués. À Chamant, dans l’Oise, les travailleurs en CDI sont mutés d’un site à un autre, ou tournent de service en service pour remplacer les intérimaires, les malades et les cas-contact…

Chanel voudrait faire passer les salariés pour des privilégiés, sous prétexte qu’ils n’ont pas été mis au chômage partiel pendant le confinement et qu’il n’y a pas eu de licenciements parmi les travailleurs en CDI. Mais avoir un emploi, ce n’est pas un privilège ! Les privilégiés sont les deux héritiers de Chanel, dont la fortune a augmenté en 2020 de 25 000 euros chaque minute, jour et nuit, 365 jours sur 365, pour chacun d’eux !

Créer des emplois, répartir le travail, augmenter les salaires serait possible en prenant sur les fortunes de ces parasites. Il faudra l’imposer et ce sera bon pour tous les travailleurs, au chômage ou en activité.

Correspondant LO