CAF : à la recherche du “ressenti” des allocataires

21 Avril 2021

La Caisse d’allocations familiales de Paris, ainsi que la ville, lancent une enquête concernant 1 500 nouveaux allocataires du RSA, l’allocation dite de solidarité active que versent les CAF.

Il s’agit pour ces allocataires de répondre à un questionnaire délivré par Ipsos, durant deux ans. Le but est de « mieux connaître leur ressenti » afin de « dresser un portrait socio-démographique des bénéficiaires du RSA à Paris ».

Ce qui est invraisemblable est que les CAF traitent des milliers de dossiers à leurs guichets - lorsqu’ils sont ouverts - et connaissent parfaitement la situation des allocataires. À Paris, la CAF reçoit 70 000 dossiers concernant le RSA. Quant à la ville, elle sait que le bailleur du parc social Paris Habitat a une dette qui ne cesse de gonfler, depuis des années déjà, parce que 23 000 ménages sur 120 000 – soit près de 20 % – ont des impayés de loyers. Elle sait aussi que ce chiffre augmente régulièrement et que l’on approche du mois de juin, où les expulsions locatives devraient pouvoir reprendre.

On se demande quel doit être le « ressenti » de ceux qui sont à l’origine de cette enquête aussi stupide que scandaleuse.

Correspondant LO