Paris : des grévistes s’invitent à Parcoursup

15 Janvier 2020

C’est au cri de « Profs en colère » que quelque 300 enseignants ont envahi le colloque qui se tenait le 10 janvier au sein du salon Parcoursup à la grande halle de la Villette, à Paris. La présidente de la région Île-de-France, qui devait y intervenir, a courageusement fui.

Ce jour-là, après la manifestation du 9 janvier, très suivie encore dans l’Éducation nationale, des assemblées générales se sont tenues dans de nombreux établissements scolaires, qui ont reconduit la grève et discuté des actions à mener.

Même si Blanquer s’était décommandé au dernier moment, venir perturber le colloque de Pécresse et de la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, était très tentant pour les grévistes proches du lieu. Par petits groupes, ils sont entrés dans la halle, restant le plus discrets possible, malgré les banderoles, les tracts et même un mégaphone ! À l’heure du forum prévu, tout le monde s’est rassemblé devant l’amphithéâtre et il a suffi d’insister un peu pour passer les contrôles et rentrer dans la salle en masse. Ils ont juste eu le temps d’apercevoir Pécresse en train de s’enfuir. Quant à Vidal, personne ne l’a vue ni de près ni de loin.

Après une prise de parole pour rappeler l’opposition des enseignants aux attaques sur les retraites, un cortège s’est formé pour défiler dans le forum, avec des slogans contre la réforme et le gouvernement. Cela résonnait bien. Les étudiants présents pour présenter les universités ainsi que les quelques lycéens venus se renseigner à ce salon étaient d’ailleurs nombreux à reprendre les slogans, dont « Mensonge, mépris, austérité, Blanquer a choisi ses trois spécialités ».

Même les vigiles du salon avaient du mal à cacher leur sympathie… Une action réussie, qui donnait envie de continuer la lutte !

Correspondant LO