CAC 40 : dividendes record

15 Janvier 2020

En 2018, les profits des entreprises du Cac 40 avaient atteint 88,5 milliards d’euros. En 2019, ces profits ont encore fait des heureux parmi les actionnaires.

D’après une étude publiée le 9 janvier par le journal Les Échos, les multinationales du Cac 40 leur ont versé cette année-là 60 milliards d’euros : 49 milliards sous forme de dividendes et 11 milliards en rachats d’actions. C’est 12 % de plus qu’en 2018. Et surtout, c’est plus que le record de 2007 (57 milliards d’euros).

En tête, on trouve Total (8,5 milliards d’euros), Sanofi (3,8 milliards) et BNP-Paribas (3,7 milliards), suivis par Vivendi, AXA, le groupe de luxe LVMH, L’Oréal, Engie, Vinci et Safran. Ces dividendes insolents versés aux actionnaires sont le fruit de l’exploitation accrue des salariés de ces entreprises et de dizaines de milliers de suppressions d’emplois : par exemple, en 2019 Sanofi a supprimé 1 200 postes, BNP-Paribas en a supprimé 640.

Cette étude tombe bien, à l’heure où le gouvernement fait semblant de chercher des solutions pour financer le système des retraites et retrouver un équilibre financier. À titre de comparaison, le déficit actuel du système de retraite est de 3 milliards d’euros. Il y aurait donc largement de quoi financer les retraites, les salaires, des emplois dans les hôpitaux, les écoles… tout ce qui est aujourd’hui sacrifié pour gaver une minorité d’actionnaires.

Julie LEMÉE