SNCF – Paris-Nord : non au renvoi des collègues intérimaires !

15 Décembre 2021

Chez les agents du commercial à la gare du Nord, côté banlieue, l’annonce du renvoi de dix collègues intérimaires à la fin de l’année ne passe pas.

Lundi 13 décembre, les équipes de matinée et de soirée ont fait grève quatre heures. Près de vingt cheminots se sont réunis à différents moments lundi et mardi pour décider de la suite. Ils ont déposé leurs revendications à leur responsable et ont exigé l’embauche des intérimaires, en étant prêts à débrayer de nouveau les jours suivants si rien n’est fait.

Les intérimaires qui risquent de perdre leur mission dans les prochains jours travaillent dans la gare depuis plus d’un an. Après avoir annoncé qu’ils seraient renvoyés à la fin de l’année, la direction leur a demandé, ces derniers jours, de former les nouveaux intérimaires qui vont les remplacer. Il y a largement assez de travail en gare pour que tous puissent rester, embauchés, anciens et nouveaux intérimaires. Cela voudrait dire répartir le travail entre tous, sans baisse de salaire. C’est-à-dire tout l’inverse de la politique de la direction qui fait des économies en faisant travailler les cheminots en sous-effectif permanent.

Les grévistes ont conscience qu’il faudra être plus nombreux, et s’unir avec les cheminots d’autres lignes pour gagner. Les agents se sont donné rendez-vous pour se remettre en grève vendredi 17 décembre. Cette journée de grève, appelée par différents syndicats de conducteurs en Île-de-France, permettrait de se retrouver à plus nombreux pour s’opposer aux différentes attaques de la direction et exiger des augmentations de salaire.

Correspondant LO