Nos lecteurs écrivent Baisse des moyens à l’école élémentaire Henri-IV de Chartres

22 Septembre 2021

« Dans notre école, située en zone d’éducation prioritaire, sont scolarisés un certain nombre d’élèves en situation de handicap. Pour faciliter cette scolarisation, les élèves ont droit à l’aide d’AESH, c’est-à-dire d’adultes qui les accompagnent dans la classe en fonction du handicap.

Jusqu’à présent, le nombre d’heures d’aide auquel avaient droit ces élèves était, pour la plupart d’entre eux, défini individuellement. Mais cette année ce n’est plus le cas. On répartit le temps d’aide en fonction du nombre d’AESH présents sur l’école, et non en fonction des besoins des enfants. Comme nous avons moins d’AESH cette année, et qu’il a été demandé à l’une d’entre elles d’aller travailler à mi-temps sur un collège de la ville, le temps d’aide à la scolarisation a été réduit. Cela va se traduire par une dégradation des conditions de scolarisation de ces élèves et peut également avoir des répercussions sur l’ensemble de la classe.

C’est un exemple de plus du mépris dont le gouvernement fait preuve pour les élèves, leurs familles, ainsi que le personnel qui s’occupe de ces élèves. »

Une lectrice de Chartres