Xella – Saint-Saulve : grève pour les salaires

11 Novembre 2020

À l’usine Xella de Saint-Saulve, dans le Nord, qui construit des structures en béton, la volonté de la direction de baisser les salaires a déclenché la grève de dizaines de travailleurs, jeudi 5 novembre.

C’est notamment la prime de technicité, de 1,50 euro par heure travaillée, et le paiement de la pause qui sont remis en cause. La direction semble même envisager des postes de huit heures, sans pause !

Avec plus de 95 sites répartis dans 25 pays, Xella est un des leaders mondiaux dans son domaine. Et l’argent ne manque pas, puisqu’il avale petit à petit ses concurrents tout en arrosant ses actionnaires. En France, le groupe s’est taillé un quasi-monopole.

Les travailleurs qui font tourner les sites de production sont confrontés à des conditions difficiles : port de charges lourdes, poussière de silice, travail en extérieur l’hiver, ou en intérieur à des températures élevées. Les effectifs sont sans cesse amputés, au point que la maintenance préventive des machines n’est même plus effectuée : si ça casse, ça casse.

Le mécontentement monte depuis longtemps et, cette fois-ci, la direction est allée trop loin et ça ne passe pas. Avec cette première grève sur le site, largement suivie, les travailleurs sont bien décidés à ne pas se laisser faire.

Correspondant LO