Élection à LR : plus à droite, tu meurs…

23 Novembre 2022

La compétition fait rage pour la présidence du parti Les Républicains. Lundi 21 novembre, les candidats ont débattu sur le plateau de LCI. Pour toucher les 80 000 adhérents du parti, Éric Ciotti, Bruno Retailleau et Aurélien Pradié ont fait assaut de propositions réactionnaires anti-migrants. Pradié a par exemple proposé que l’agence Frontex ne dépose les migrants sauvés que dans des zones tampons, c’est-à-dire surtout pas en France, mais Ciotti l’a doublé en affirmant qu’il ne faut « aucun droit pour les clandestins, ni logement, ni allocations, ni écoles ».

Une autre cible est évidemment les retraites, les candidats se chamaillant pour savoir s’il vaut mieux travailler jusqu’à 65 ans, ou devoir cotiser 45 ans. Et de discuter également pour savoir s’il faut rendre l’uniforme obligatoire seulement à l’école… ou aussi à l’université.

Avec un gouvernement et un président bien à droite, et un RN qui les talonne, montrer qu’on est « la vraie droite » implique de brandir indéfiniment les mêmes recettes. La concurrence est rude, et la course à qui sera le plus réactionnaire n’est pas gagnée.