Hôtel Ibis – Paris : une victoire des travailleuses

26 Mai 2021

En lutte depuis juillet 2019, les femmes de chambre de l’hôtel Ibis Batignolles, à Paris, ont gagné l’amélioration de leurs conditions de travail et de salaire.

Cet hôtel Ibis appartient au groupe Accor, riche à milliards. Avec sept cents chambres, c’est l’un des plus gros d’Europe et, comme l’écrasante majorité des sociétés hôtelières, Accor en sous-traite le ménage, jouant la concurrence entre les différentes entreprises de services. Celles-ci font à leur tour pression sur leurs salariés pour faire, elles aussi, le maximum de profit.

Les femmes de ménage et gouvernantes de l’hôtel Ibis, employées par la société TNT, étaient ainsi censées nettoyer plus de trois chambres par heure – ce qui est impossible sans s’esquinter la santé ou dépasser l’horaire et travailler gratuitement. Le tout pour des salaires mensuels ne dépassant pas les 1 000 euros.

Après des mois de grève, de mobilisation devant différents hôtels du groupe, de manifestations et d’interventions auprès d’autres travailleurs, les femmes de chambre ont obtenu une augmentation de salaire de 250 à 500 euros par mois, la baisse des cadences de ménage et l’annulation de mesures discriminatoires et de mutations forcées de salariés présentant des restrictions médicales.

La détermination des grévistes et leur victoire sont un encouragement pour tous les travailleurs.

Correspondant LO