Commémoration de la Commune : “Défiez-vous autant des ambitieux que des parvenus”

24 Mars 2021

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a organisé, jeudi 18 mars, un petit spectacle pour commémorer les 150 ans de la Commune de Paris, devant un public trié sur le volet et protégé par des policiers à l’aspect bien peu révolutionnaire…

Cinquante personnes ont brandi des silhouettes représentant des anonymes ou des célébrités de la Commune. La maire de Paris a même été jusqu’à fredonner L’Internationale et Le Temps des cerises, mais, au moment de lever le poing pour la photo finale, son enthousiasme révolutionnaire l’a soudainement abandonnée, la laissant bras ballants.

Ceux qui voulaient réellement rendre hommage au premier État ouvrier de l’histoire n’avaient pas leur place dans ces célébrations, organisées par des défenseurs d’un ordre social que les communards ont tenté de renverser.

De leur côté, les élus Les Républicains à la mairie de Paris poussent des cris d’horreur à l’idée qu’on puisse commémorer une révolution ouvrière. Pourtant, devant les critiques de la droite, l’adjointe PCF chargée de la Mémoire au conseil de Paris s’était empressée de déclarer qu’il n’était bien sûr « pas question de glorifier les violences engendrées par la révolte ».

On est bien loin de ce qu’a été la Commune de Paris, elle qui conseillait aux électeurs : « Ne perdez pas de vue que les hommes qui vous serviront le mieux sont ceux que vous choisirez parmi vous, vivant votre vie, souffrant des mêmes maux. » Cette recommandation est toujours d’actualité.

Camille PAGLIERI