Sanofi Pasteur : pour produire le vaccin, il faut embaucher !

03 Mars 2021

Lundi 21 février, Sanofi a annoncé un accord avec l’entreprise américaine de la Big Pharma Johnson & Johnson pour mettre en flacons son vaccin contre le Covid 19 sur le site de Marcy-l’Étoile, près de Lyon.

Il ne s’agit pas d’une collaboration gracieuse pour l’intérêt de l’humanité, mais d’une transaction sonnante et trébuchante, même si son montant est un secret commercial bien gardé. Le même type d’accord avait été passé en janvier avec Pfizer, pour une mise en flacons dans une usine Sanofi située à Francfort, en Allemagne. Ces accords permettent à Sanofi de redorer son blason, après les annonces en pleine pandémie de suppressions d’emplois dans la recherche.

Dans les médias, on applaudit. Le gouvernement comme la direction de Sanofi se réjouissent de cette nouvelle. Pour les travailleurs du site de Marcy- l’Étoile, l’ambiance sera tout autre, car la direction prévoit de produire 12 millions de doses par mois, et ce sans embaucher ! Elle prévoit de changer l’horaire de travail pour produire 24 heures sur 24 en 3x8 avec des majorations au rabais, de supprimer des dizaines de postes dans certains secteurs, après avoir mis en place un plan de Lean Management, pour augmenter les cadences de travail. Sanofi se fera mousser médiatiquement et empochera les bénéfices, et ceux qui seront sur les lignes lui serviront de chair à profit.

Pendant ce temps, Sanofi continue de rechercher « son » propre vaccin, en partenariat avec GSK. C’est du temps et des compétences perdues, alors que plusieurs vaccins efficaces ont déjà été mis au point et administrés à des millions de personnes. Les usines pharmaceutiques du groupe Sanofi comme celles de ses concurrents pourraient se consacrer à la production en masse de ces vaccins existants, mais un tel choix serait contradictoire avec la propriété privée des savoirs et le sacro-saint secret industriel.

Pour la santé de tous, il serait vital d’exproprier les capitalistes des « Big Pharma ». Pour produire le vaccin anti-Covid sans que cela se fasse au détriment ni des salariés ni de la population, les travailleurs devront imposer la réquisition de tous ces moyens de production.

Correspondant LO