Fillon : un discours plein d’onction…

04 Janvier 2017

Fillon a fait sa rentrée sur TFI, mardi 3 janvier au journal de 20 heures. Il a nié avoir changé de position à propos de la Sécurité sociale qui, selon ses premières déclarations, ne devait rembourser les soins que dans les cas les plus graves. Il veut simplement « réformer la Sécurité sociale » comme le disent tous les politiciens qui l’ont attaquée. S’en est suivi un petit couplet sur les gens modestes qui ne peuvent se faire rembourser comme il le faudrait.

« Étant gaulliste et chrétien », il ne peut être accusé de prendre des décisions contraires au respect de la personne humaine, a-t-il ajouté, en prenant pour preuve sa réforme de 2003, qui a repoussé l’âge du départ en retraite pour des milliers de travailleurs du public !

Aucune brutalité dans son programme, affirme-t-il. Il veut sauver le pays de la faillite en supprimant 500 000 postes de fonctionnaires ! Les collectivités locales ont créé un million d’emplois, on peut sûrement y trouver quelques changements à faire ! Et il en finira avec les 35 heures.

Effectivement, il n’a pas changé. C’est bien le Fillon de 2003, celui qui, contre sa réforme des retraites, a fait descendre dans la rue des centaines de milliers de salariés.

S.M.