Les smicards mahorais discriminés

10 Janvier 2024

À Mayotte les travailleurs ont droit à une dose de mépris bien colonial. En effet le gouvernement a décidé d’y maintenir le smic net à 1 067 euros, plus de 300 euros en dessous du smic national.

Concernant le smic national, le gouvernement a décidé qu’il n’augmentera que de 1,13 % au 1er janvier 2024. Cela correspond à une augmentation nette mensuelle de 15,60 euros. Un ouvrier, un employé payés au smic et à temps complet ne pourront donc compter pour faire face à leurs besoins essentiels que sur un salaire de 1 398,69 euros net. Même dans le meilleur des cas c’est bien en dessous du montant qui serait nécessaire pour faire face aux besoins, en particulier dans une famille.

En maintenant le salaire minimum à un tel niveau, le gouvernement montre sa complaisance à l’égard du patronat, en même temps que le mépris qu’il a pour les millions de smicards obligés de continuer à trimer pour un tel salaire de misère en métropole et dans les départements d’Outre-Mer.

C. D.