Des Israéliens contre la guerre

10 Janvier 2024

Mardi 2 janvier, Tal Mitnick, un jeune Israélien de 18 ans, est entré en prison pour avoir refusé, en pleine offensive dans la bande de Gaza, son incorporation dans l’armée afin d’effectuer son service militaire.

Dans une lettre ouverte, il explique ne pas pouvoir accepter la politique d’apartheid et de colonisation imposée par l’État israélien à Gaza et en Cisjordanie et s’opposer à la violence déchaînée contre les civils palestiniens, en majorité des femmes et des enfants. Il dénonce une guerre qui n’apportera pas davantage de sécurité à la population israélienne et permet au gouvernement Netanyahou de faire taire les critiques contre sa politique.

Une jeune fille de 18 ans, Sofia Orr, a annoncé également qu’elle refuserait son incorporation, qui devrait avoir lieu dans quelques semaines.

Ces jeunes, qui s’exposent courageusement à la prison, perpétuent un mouvement existant en fait depuis la fondation de l’État d’Israël : celui des Israéliens qui refusent d’assumer la politique de leur gouvernement contre le peuple palestinien. Et, même si ces gestes de refus sont très minoritaires, ils ont le mérite de prouver qu’en Israël tous ne s’alignent pas derrière la politique de Netanyahou.

C. P.