Livret A : pour le logement ou pour la finance ?

10 Février 2021

En 2020, l’argent déposé sur les livrets A, censé financer le logement « social », a été exceptionnellement abondant. Pourtant, la programmation de logements HLM a baissé, accentuant encore la chute des deux années précédentes.

On peut lire parfois que l’épargne placée sur les livrets A est réunie par la Caisse des dépôts, banque contrôlée par l’État, qui s’en sert pour financer le logement social. La réalité est assez différente. La Caisse des dépôts ne centralise qu’une partie des dépôts, car depuis 2009 toutes les banques ont le droit de collecter l’épargne des livrets A, en concurrence avec les Caisses d’épargne et La Poste. Elles conservent 40 % des sommes collectées pour prêter à leurs clients, et reçoivent plus d’un milliard d’euros par an de la Caisse des dépôts pour cette de collecte.

Sur les 443 milliards d’euros inscrits sur les livrets A, 310 milliards sont tout de même centralisés par la Caisse des dépôts, chiffre en augmentation de 8 % en un an. Cette épargne pourrait financer plus de deux millions de logements pour un coût unitaire de 150 000 euros, mais c’est loin d’être le cas. Le nombre de logements sociaux financés a poursuivi sa baisse, passant de 124 000 en 2016 à 95 000 en 2020. « Nous prêtons moins, alors que l’épargne augmente ! », a reconnu le directeur de la Caisse des dépôts dans une interview au journal financier Les Échos du 20 janvier. « Sur les 310 milliards d’encours d’épargne réglementée que nous gérons, environ un tiers est placé sur les marchés », explique-t-il. On apprend ainsi que l’argent des livrets A, provenant en grande partie des milieux populaires et censé financer le logement, alimente pour une centaine de milliards les placements financiers, avec la bénédiction de l’État.

Quant à la part disponible pour financer les logements dits sociaux, il s’agit de prêts dont les organismes HLM doivent assurer le remboursement en le répercutant sur le montant des loyers. Il existe bien des loyers plafonds, mais qui sont de plus en plus souvent dépassés, et le montant des dépassements n’est pas pris en compte dans le calcul des APL, les aides personnalisées au logement…

J. S.