Dépôt de bus Neuilly-Plaisance

26 Décembre 2019

Mardi 24 décembre, pour la deuxième fois en une semaine, une trentaine de cheminots grévistes de Vaires-sur-Marne, salariés de l’Éducation nationale et retraités sont venus à 5 heures distribuer des tracts aux chauffeurs de bus du dépôt de Neuilly-Plaisance, en Seine-Saint-Denis.

Malgré la pression du directeur qui les photographiait, flanqué d’un huissier, les chauffeurs de bus ont pris le temps de discuter et d’exprimer leur rejet de la réforme des retraites. Les cheminots, en grève depuis le 5 décembre, sont revenus fraternellement sur les raisons de se battre, tous ensemble et maintenant, contre cette réforme, donnant aussi des astuces pour tenir financièrement dans la durée. Toutes les discussions revenaient sur la nécessité de préparer un avenir digne aux générations futures.

Au bout d’une heure et demie, la police est intervenue pour éloigner physiquement les cheminots et accélérer le flux des bus... y compris en leur faisant griller le feu rouge ! Cela n’a pas entamé le moral des grévistes, qui ont tranquillement fini de distribuer leurs tracts aux passants et se sont donné rendez-vous pour une prochaine action.

Correspondant LO