Restos du cœur : de plus en plus de jeunes en situation précaire

27 Novembre 2019

Le 26 novembre, les Restos du cœur ont lancé leur 35e campagne. Une occasion pour eux de faire connaître le bilan de l’année précédente. Il est édifiant.

Les jeunes sont de plus en plus nombreux à avoir recours aux Restos. Sur 900 000 bénéficiaires l’an passé, 110 000 avaient entre 18 et 25 ans, dont 24 000 étudiants. Pour ces derniers, on retrouve les causes qui ont conduit récemment un étudiant à s’immoler : l’insuffisance des bourses étudiantes, et des parents qui ne peuvent plus soutenir leurs enfants parce qu’eux-mêmes sont en difficulté. Quant aux autres jeunes, ce sont souvent des jeunes travailleurs ayant perdu leur emploi et même leur logement.

Comme pour la majorité des bénéficiaires, il leur a fallu avoir le courage de pousser la porte des Restos. Mais ce n’est pas à eux d’avoir honte, mais plutôt à tous ceux, patrons et gouvernants, qui ont laissé se développer cette situation de pauvreté où 80 % des bénéficiaires n’ont que 513 euros pour vivre, c’est-à-dire la moitié du montant du seuil de pauvreté !

En 2018, 73 000 bénévoles ont servi 133,5 millions de repas à 900 000 personnes, dont 30 000 bébés. Et ces chiffres seront en augmentation cette année.

Tant mieux que cette solidarité existe. Mais le fait que tous, jeunes et moins jeunes, n’aient pas de quoi vivre dignement, rappelle que cette société marche sur la tête.

Jacques FONTENOY