Renault – Flins : les outilleurs veulent être payés

15 Mai 2019

Dans la nuit du mardi 30 avril, les travailleurs de l’Outillage de nuit, dans l’atelier des Presses, se sont mis en grève contre le blocage total des coefficients dans ce secteur.

Les outilleurs-metteurs au point réparent et entretiennent les outils de presses, les moules , qui servent à fabriquer les pièces de carrosserie des véhicules pour plusieurs usines. Il y a dix ans, ils étaient tous techniciens. Aujourd’hui, la moitié de l’effectif est P2, P3 et même P1. Cela représente un manque à gagner de 300 à 400 euros mensuels.

Dans les équipes 2x8, de nombreuses réunions ont également eu lieu, entretenant une ambiance à la grève. Sentant le climat, la direction s’est par deux fois déplacée de nuit pour tenter de désamorcer le mouvement. Son jeu consiste à tenter d’individualiser le problème.

Les travailleurs de l’Outillage ont clairement rappelé à la direction que le problème est tout sauf individuel. Lors des trois réunions, ils ont d’ailleurs refusé d’être reçus individuellement. C’est un premier pas.

Correspondant LO