Le 12 février à la Mutualité : un meeting réussi

16 Février 2022

Samedi 12 février, le meeting parisien de Nathalie Arthaud à la Mutualité a réuni 1 500 personnes.

Devant un public enthousiaste, plusieurs militants de Lutte ouvrière ont illustré les conséquences de la guerre que patronat et gouvernement mènent contre les travailleurs, dans les entreprises où ils travaillent.

Évoquant la situation chez Renault, à La Poste, chez Safran, dans les hôpitaux ou les transports, ils sont revenus sur les suppressions de postes et leur impact sur les rythmes et les conditions de travail.

Ils ont dénoncé la politique de division entretenue par les patrons, qui multiplient les statuts, les types de contrats et les sous-traitants. Ils ont aussi dit les résistances et les réactions qui se font jour, comme chez Safran, pour revendiquer des salaires décents.

C’était aussi illustrer, en quelques mots et exemples, à quel point les travailleurs seraient en mesure de prendre en main les rênes de l’économie et comment, sous leur direction, les activités indispensables de la société pourraient fonctionner mille fois mieux.

C’est ensuite Jean-Pierre Mercier, ouvrier chez PSA et porte-parole de Lutte ouvrière, qui a pris la parole, avant le discours de Nathalie.

Nous publions des extraits de ces deux interventions.