Le congrès de Lutte ouvrière

08 Décembre 2021

Le congrès de Lutte ouvrière s’est tenu les 4 et 5 décembre en région parisienne, comme il le fait chaque année pour faire le point sur la situation et les activités de l’organisation.

Une part des discussions a été consacrée à la campagne de Nathalie Arthaud pour l’élection présidentielle. Le congrès a fait un bilan de ses premiers mois de campagne et de la mobilisation des militants et sympathisants de Lutte ouvrière dans les villes, les quartiers ouvriers et les entreprises. C’est un bilan encourageant même si la campagne de Nathalie est ignorée des grands médias. La participation de Lutte ouvrière aux élections législatives de juin 2022 a été confirmée dans toutes les circonscriptions de métropole et à la Réunion. Le congrès a également discuté de la crise économique, de la situation internationale aujourd’hui dominée par les menaces de guerre et de l’actuelle explosion sociale en Guadeloupe et en Martinique.

Plusieurs camarades représentant des groupes militant sur les mêmes bases programmatiques que Lutte ouvrière, aux Antilles, aux États-Unis, en Côte-d’Ivoire, en Haïti, en Grande-Bretagne, en Belgique, en Allemagne, en Italie et en Turquie, ont décrit la situation sociale et politique de leur classe ouvrière et leur manière d’intervenir pour gagner des travailleurs aux idées révolutionnaires.

Le congrès a voté pour renouveler les organes de direction de Lutte ouvrière, ainsi que sur les textes d’orientation. Ceux-ci seront publiés dans l’édition de Lutte de classe de décembre.