Hôpital de Brive : triste cinéma !

08 Décembre 2021

L’hôpital de Brive est en plan blanc niveau 2 depuis le 20 novembre : les collègues de toutes les catégories sont surbookés, avec suppression de congés, rappel sur les repos et les congés, etc.

La direction en a rajouté en engageant deux comédiens pour « tester l’accueil » dans six services en jouant les patients, prétendument en vue de la certification 2020 !

L’un de ces comédiens a tellement bien joué son rôle qu’il a accaparé non seulement une administrative chargée de l’accueillir, mais aussi des infirmiers et un médecin accourus pour protéger la secrétaire qui pensait avoir affaire à un dangereux psychopathe. Des patients en demande de rendez-vous par téléphone ont été priés de rappeler plus tard. Police secours a même été appelée pour savoir si des patients désorientés n’étaient pas recherchés !

Cette méthode d’évaluation de la qualité serait courante dans beaucoup d’entreprises, mais elle est inacceptable ! Faire perdre du temps avec des patients mystère au personnel hospitalier épuisé, en sous-effectif et qui peine à faire le plus urgent est d’un mépris révoltant !

La direction avait prévu de remettre ça en février, mais le personnel de Brive et les syndicats disent non.

Correspondant LO