Non à la retraite à 64 ans !

21 Juillet 2021

Dans son allocution du 12 juillet, Macron a déclaré : « Parce que nous vivons plus longtemps, il nous faudra travailler plus longtemps et partir à la retraite plus tard. »

« Je ne lancerai pas cette réforme tant que l’épidémie ne sera pas sous contrôle et la reprise bien assurée », a-t-il ajouté. La réforme des retraites est pour l’instant reportée, mais Macron a tenu à réaffirmer sa nécessité.

Il envisage visiblement le recul de l’âge de la retraite à 64 ans, ce qui inquiète de nombreux salariés qui ne se voient pas à la tâche jusqu’à cet âge-là. En fait, tous ceux qui ne pourraient pas travailler jusque-là seraient condamnés à vivre de maigres allocations en attendant d’avoir droit à la retraite. Et c’est déjà le cas pour bien des travailleurs qui, à cause de la réforme Fillon de 2010, doivent attendre 62 ans pour toucher leur retraite. Entre 60 et 62 ans, la moitié seulement des travailleurs ont un emploi. Un tiers sont inactifs, dont beaucoup en invalidité ou en longue maladie, et 20 % sont au chômage.

Reculer l’âge de la retraite à 64 ans augmenterait le nombre de travailleurs malades ou invalides, qui attendraient encore plus avant de pouvoir toucher leur retraite. Et ceux dont les patrons ne voudraient plus passeraient encore plus de temps au chômage, certains en fin de droits, avec des allocations très faibles, avant d’avoir droit à une petite retraite.

Quelle que soit la réforme proposée, retraite à points, recul de l’âge de la retraite, augmentation du nombre d’annuités pour une retraite complète…, le but est toujours de réduire les sommes consacrées aux retraites et de condamner de plus en plus de travailleurs âgés à vivre dans la misère. Il n’y a aucune raison de l’accepter !

Hélène COMTE