Le vrai visage de la police

21 Juillet 2021

Il a fallu trois ans pour que l’État soit condamné suite au contrôle dans une gare parisienne de trois lycéens d’origine immigrée qui rentraient d’une sortie scolaire avec leur classe. Leur enseignante s’était interposée sans pouvoir stopper l’action des policiers.

Les contrôles au faciès sont la règle. Ils sont encouragés par la hiérarchie policière et couverts par le ministère de l’Intérieur. La police, garante de la liberté, de l’égalité et de la fraternité ? Une fable !