Belgique : régularisation des sans-papiers !

21 Juillet 2021

Depuis mai, à Bruxelles, plus de 400 travailleurs sans-papiers font la grève de la faim au péril de leur vie. Chaque jour, plusieurs d’entre eux sont hospitalisés ; certains se sont cousu les lèvres en guise de protestation.

Le gouvernement ne cède pas. Préfère-t-il laisser mourir des dizaines d’hommes et de femmes plutôt que de régulariser collectivement leurs situations ? La plupart travaillent ici depuis des années et sont sous-payés. Ils payent même des impôts, mais à cause des pressions politiques d’extrême droite, les ministres et parlementaires laissent les grévistes de la faim risquer leur vie.

Le PS et Ecolo menacent de quitter le gouvernement fédéral de coalition auquel ils participent sous la houlette d’Alexander De Croo, Premier ministre de droite, s’il y a des morts… mais ils n’exigent pas de leur donner des papiers !

Des politiciens évoquent la possibilité de les évacuer, de les hospitaliser et de les nourrir de force… sous couvert d’humanité. Mais de l’humanité, ils n’en n’ont pas ! Ces ministres laissent des patrons sans scrupules exploiter ces hommes et femmes treize à quatorze heures par jour pour un salaire horaire de 2 à 5 euros. Ils les laissent habiter dans des taudis loués cher par des marchands de sommeil. Ils sont complices des nombreuses noyades en Méditerranée de migrants et réfugiés qui cherchent à quitter des pays où la guerre et la misère sévissent.

Il n’y a pas d’autre solution que de régulariser ces travailleurs. Nous devons les soutenir, ce sont d’abord des hommes et des femmes qui sont nos frères et sœurs, des travailleurs qui subissent l’exploitation la plus dure et avec lesquels on doit se préparer à lutter contre ce capitalisme inhumain et tous ceux qui le soutiennent.

Lutte ouvrière Belgique