Argent sale : l’UE brasse du vent

30 Juin 2021

Dans son rapport du 28 juin, la Cour des comptes européenne constate que des centaines de milliards d’euros échappent aux directives censées réguler le marché intérieur et lutter contre le blanchiment d’argent sale.

Pas moins de quatre institutions européennes sont supposées veiller au respect de ces directives, mais comme leurs moyens se résument à des avertissements et à des rapports, les pays membres restant libres de leur application, elles parlent dans le vide. D’autant que le secret bancaire et les complaisances de certains États ne servent pas seulement aux détenteurs de capitaux issus d’activités criminelles, mais à toutes les grandes entreprises, entre autres pour pratiquer une "optimisation fiscale" tout ce qu’il y a de plus légale.

Constatant les trous dans la raquette, la Cour des comptes préconise maintenant… « un nouvel organe de surveillance unique et un projet de réglementation unique ». Pas de quoi inquiéter beaucoup les capitalistes, mafieux ou non.

Nadia CANTALE