Créteil : “tout dépend de nos luttes”

09 Juin 2021

La rencontre avec Nathalie Arthaud le 28 mai à Créteil a fait carton plein : aucun siège vide dans la salle, limitée à 80 par la jauge sanitaire.

L’influence du RN inquiète beaucoup, mais les partis de gauche eux-mêmes, après avoir gouverné contre les travailleurs, alimentent les préjugés nationalistes ou sécuritaires. Concernant la police, « ils ont oublié de dire que la première insécurité, c’est de ne pas avoir d’emploi », a relevé Nathalie. Josefa Torres, technicienne à Sanofi, rappelait n’avoir jamais vu la police intervenir pour autre chose que pour taper sur les grévistes.

Des membres du collectif de locataires de Liberté Maisons-Alfort loyers ont témoigné de leur lutte et de leur organisation collective depuis plusieurs semaines contre le déconventionnement de leur HLM et les hausses de loyers.

Plusieurs interventions ont aussi dénoncé la privatisation de services publics et les attaques contre les travailleurs, notamment à la RATP. Mais, comme l’a dit un conducteur de bus, « ce n’est pas à la région que cela se décide, tout dépend de nos luttes ». C’est bien le sens de notre campagne pour les élections régionales.

Correspondant LO