Volez, y’a rien à voir !

07 Avril 2021

L’agence française anticorruption (AFA) vient d’enterrer une affaire de corruption liée à la vente à l’Inde de 36 Rafale construits par Dassault Aviation.

Un contrat de 7,8 millards d’euros avait été signé en 2016 entre les États français et indien pour l’achat de ces avions de combat. Deux ans plus tard, une enquête avait révélé dans la comptabilité du groupe des sorties d’argent douteuses, plus de 500 000 euros de cadeaux à la clientèle, d’un côté, et autant à un sous-traitant de Dassault, de l’autre, pour une prétendue construction de maquettes.

Mais, pour l’AFA, un million d’euros de pots-de-vin ne vaut pas la peine qu’on en fasse une histoire, surtout lorsque l’on sait que deux ministres français de l’époque qui s’étaient démenés pour négocier la vente de ces avions, Jean-Yves Le Drian et Emmanuel Macron, sont toujours aux commandes.