Égalité femmes-hommes : elles ne voient rien venir

07 Octobre 2020

La ministre du Travail, Elisabeth Borne, s’est dite satisfaite des notes obtenues par les entreprises qui mesurent l’égalité femmes-hommes. Les premières concernées le sont à coup sûr beaucoup moins.

Depuis mars 2019, chaque entreprise d’au moins 250 salariés doit calculer et publier tous les ans sur Internet son indice d’égalité femmes-hommes. C’est aussi le cas depuis mars 2020 pour les entreprises de 50 à 250 salariés. « En mars 2020, 77 % des entreprises de plus de 1 000 salariés avaient renseigné leur index. Elles sont aujourd’hui 97 % », a déclaré la ministre. Mais il n’y a eu cette année que 116 mises en demeure, et seules deux entreprises ont été sanctionnées, qui plus est par des sanctions dérisoires. Comme ce sont les entreprises elles-mêmes qui fournissent les chiffres, le résultat ne pouvait pas correspondre à la réalité, qui est tout autre. Les femmes continuent en effet à gagner en moyenne 25 % de moins que les hommes, et 9 % à poste équivalent.

Pour qu’il en soit autrement, il ne faut évidemment pas compter sur le gouvernement.

A.R.