Retraites : tous attaqués, tous concernés

18 Septembre 2019

La CGT, rejointe par Solidaires, appelle à une journée de grève interprofessionnelle et de manifestations dans tout le pays le 24 septembre.

Le succès de la grève de la RATP, vendredi 13 septembre, et son caractère massif sont un encouragement pour tous les travailleurs.

Il est notable que ce n’est pas tant la réponse à un appel syndical qu’une mobilisation par en bas qui a donné le signal. Que ce soit au local de pause ou sur des réseaux sociaux, des travailleurs du rang en ont convaincu d’autres et l’écho grandissant a entraîné les hésitants. C’est, à une tout autre échelle, la voie que devra emprunter la riposte du monde du travail face à la nouvelle attaque du gouvernement Philippe-Macron concernant les retraites.

Évidemment, le profil bas adopté par Macron depuis la rentrée tranche avec la morgue qu’il affichait il y a encore un an. Il avait alors réduit au minimum les discussions avec les directions syndicales. Au contraire, il voulait montrer qu’il ne craignait pas la réaction des travailleurs et n’avait nul besoin du secours syndical, pas même celui de la CFDT, qui ne demandait pourtant qu’à lui plaire et lui être utile.

Cette fois-ci, Macron et Philippe ont pris soin de rencontrer les syndicats dès l’été. Laurent Berger, pour la CFDT, s’est empressé de dire son accord avec le principe d’une retraite par points.

Ce changement de tactique dénote l’inquiétude du gouvernement face aux travailleurs et aux classes populaires, dont il a pu mesurer l’hostilité.

Mais si la méthode est différente, l’objectif est le même : faire reculer les conditions d’existence des travailleurs et faire payer la crise du capitalisme aux travailleurs.

Le gouvernement a besoin de la complicité, affichée ou non, des directions syndicales, pour accomplir sa sale besogne. Mais les travailleurs, en entrant en lutte, ont les moyens de déjouer toutes ses manœuvres.

Ceux qui participeront à la journée de grève et de manifestation du 24 septembre montreront leur opposition aux attaques gouvernementales et leur détermination à préparer la riposte.

Christian BERNAC