Aux États-Unis aussi, on marie des enfants

07 Février 2018

Les autorités de l’État de Floride se sont récemment décidées à agir pour mettre fin au mariage d’adolescentes et même d’enfants, sous la pression d’une longue campagne qu’ont menée des associations.

Sherry Johnson, qui a été violée dans son enfance, est tombée enceinte de son violeur à l’âge de 10 ans et a été obligée de se marier à son bourreau l’année suivante. Elle est l’une des voix qui se sont fait entendre ces dernières années : « Je ne veux pas qu’un seul enfant en Floride subisse ce qui m’est arrivé. »

La Floride n’est pas le seul État américain encore doté de lois d’un autre âge. Si en général l’âge minimum requis pour se marier est de 18 ans, chaque État tolère des exceptions, sur décision judiciaire et avec consentement des parents. Au New Hampshire, un garçon de 14 ans peut se marier, de même qu’une fille de 13 ans.

Dans la moitié des cinquante États, il n’y a même pas d’âge minimum à ces exceptions. C’est le cas de la Floride pour les filles si elles sont enceintes. La conséquence est un taux très important de déscolarisation chez ces adolescentes mariées, souvent issues de milieux défavorisés.

Les États-Unis sont dotés de nombreuses richesses et sont à la pointe du progrès technologique, mais l’oppression brutale et ancestrale y est parfaitement légale.

Lucien DÉTROIT