Notre-Dame-des-Landes : polémique bidon

19 Octobre 2016

Du haut de son ministère de l’Écologie, Ségolène Royal a contredit Valls, partisan de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Le projet souffrirait depuis le début « d’un déni de démocratie », elle serait opposée à « l’évacuation par la violence de la ZAD » et il vaudrait mieux « arrêter les frais ». Le Premier ministre a rétorqué que l’évacuation « devra évidemment se faire ».

La droite aussi s’en mêle. Ses candidats disent qu’il faut évacuer la ZAD et que la gauche ferait preuve de laxisme.

En fait, tous ces politiciens se moquent complètement de l’aéroport : ils cherchent seulement un sujet pour se différencier un peu les uns des autres, tant, sur les questions essentielles, ils tiennent les mêmes discours...

A.V.