SNCF : les cabines-sauna des autorails

20 Juillet 2022

En région Centre Val-de-Loire, la température dans la cabine de conduite des autorails à moteur thermique atteint des sommets.

Avant même le pic de la canicule, un conducteur a relevé 41 degrés à l’intérieur, et jusqu’à 53 degrés sur le pupitre de conduite au soleil, alors qu’il ne faisait encore que 27 degrés à l’extérieur. Il fait tellement chaud que même l’iPad de conduite se met en sécurité et refuse de fonctionner !

Ce problème de surchauffe des cabines d’autorails existe depuis longtemps, mais les vagues de chaleur étant de plus en plus fréquentes, cela devient de plus en plus insupportable… Jusqu’ici aucune mesure n’avait été prise par la direction, qui ne prenait pas au sérieux les demandes répétées des conducteurs. Mais quand un cadre a fait un malaise en cabine en voulant vérifier l’information, tout un catalogue de mesures a subitement été mis en place avec l’adaptation des journées de travail, la dotation en gourdes, et cela dès le lendemain. Décidément, les chefs devraient venir faire un tour dans les trains plus souvent !

Correspondant LO