Just Eat : pour le salaire, c’est Just Smic

20 Juillet 2022

Vendredi 15 juillet, les salariés de la plateforme de livraison de repas à domicile Just Eat ont débrayé partout en France à l’appel de la CGT.

Cette entreprise, qui veut se donner une image « éthique » et « socialement responsable » en employant des salariés plutôt que des auto entrepreneurs, n’en impose pas moins aux livreurs d’aller toujours plus vite et de payer eux-mêmes leur vélo. De plus, la direction a décidé d’un plan de licenciements qui prévoit la suppression de 300 postes (dont 269 livreurs) sur les 800 salariés que compte l’entreprise en France.

Les grévistes demandent 250 euros par mois pour compenser l’inflation galopante et dénoncent leurs conditions de travail. Même la direction reconnaît qu’il est difficile de vivre avec le smic mais n’a rien lâché pour autant. Pire, elle a proposé de faire passer la charge maximale des livreurs de 5kg à 10kg et qu’ils renoncent aux repos compensateurs pour travailler davantage !

À Lyon, les salariés, majoritairement en grève, ont organisé un piquet devant le siège local, encouragés par le fait que la grève a été bien suivie dans plusieurs autres villes. Les grévistes étaient contents de se rencontrer pour la première fois, de briser leur isolement et de créer des liens qui seront précieux pour la suite de la mobilisation.

Correspondant LO