Nice-Marseille : où est le ballon ?

25 Août 2021

La bagarre entre supporters, joueurs et service de sécurité, lors du match de football entre Nice et Marseille, a suscité les habituelles vagues d’hypocrisie.

De la ministre aux commentateurs autorisés, des édiles locaux aux sélectionneurs de café du commerce, tous ont déploré cet « affront au foot », comme le titrait en toute simplicité le quotidien le Parisien. Et la ministre des Sports de garantir que des mesures seraient prises.

Les mêmes phrases désolées et menteuses, les mêmes promesses ministérielles creuses reviennent à chaque bagarre entre supporters.

Et puis tout continue, car les clubs, les sponsors, les chaînes de télévision, les publicitaires, les organisateurs de paris sportifs désormais légalisés et tous les marchands du temple du dieu football veulent du spectacle.

C’est ce que leur offrent les clubs de supporters, les tribunes les plus enragées étant les plus spectaculaires. Les dirigeants de club sont en rapport étroit avec eux, les joueurs ne manquent pas de les saluer après chaque but, des places leur sont réservées dans les stades comme dans les bus.

La désapprobation ne durera pas longtemps, et en tout cas pas jusqu’à la prochaine journée de championnat.

P. G