Prêts garantis par l’État : les actionnaires ravis de la nouvelle année

13 Janvier 2021

Pour permettre aux entreprises de passer la crise sans trop d’encombres, le gouvernement garantit avec le PGE les prêts qu’elles contractent auprès des banques.

Évidemment c’est aux plus grandes entreprises que l’on prête le plus. Les banques n’ont pas pris de risque en accordant un total de 130 milliards d’euros de tels prêts l’an dernier, car c’est avec l’argent public qu’elles seront remboursées si les entreprises font défaut.

La seule condition que le gouvernement a mise à ces prêts est que les entreprises n’utilisent pas cet argent frais dans l’année pour payer des dividendes à leurs actionnaires ou racheter leurs propres actions, ce qui revient au même. Or, pour un prêt accordé en 2020, cette condition a pris fin au 31 décembre.

C’est ainsi que Fnac Darty (700 millions de PGE), CMA CGM (1 milliard), Renault (5 milliards) ou Air France (4 milliards) pourront en 2021 soigner leurs actionnaires en toute légalité. De même que les Galeries Lafayette, qui ont obtenu 300 millions le 23 décembre et qui suppriment des emplois, ou le groupe Lagardère (héritier du marchand d’armes Matra) qui a obtenu 465 millions d’euros le 31 décembre…

Quand le gouvernement parle de sortie de crise, il a sûrement en tête les comptes en banque des gros actionnaires.

Lucien DÉTROIT