RATP : la grève repart à la rentrée

07 Janvier 2020

Lundi 6 janvier, la grève se maintenait au métro à un niveau très élevé, de l’ordre de 90 % pour les conducteurs, et se renforçait de nouveau dans les dépôts de bus.

La semaine précédente, les grévistes avaient eu à cœur de tout faire pour remobiliser leurs collègues qui avaient repris le travail ou étaient en congés, dans la perspective de relancer la grève à partir du 6, et surtout du 9 janvier. Lors des blocages de dépôts de bus ou des piquets aux terminus du métro, les discussions avec les non-grévistes avaient été davantage privilégiées.

Lundi 6 au matin, les assemblées générales ont été plus nombreuses que lors de la période des fêtes. Les discussions étaient fournies et certains s’interrogeaient sur le degré de mobilisation des autres secteurs de l’économie pour le 9 janvier et sur les possibilités qui en découleraient concernant l’issue de la grève. Mais, finalement, les grévistes votaient partout, à la quasi-unanimité, la reconduction de la grève, bien décidés à tenir et à faire du 9 janvier une réussite.

Des équipes se sont aussi organisées pour aller discuter avec les enseignants des collèges voisins, diffuser un tract aux portes d’entreprises à proximité. Pour certains, après l’expérience de la première grève et de la première manifestation de leur vie au cours du mois précédent, c’était une autre « première fois » : celle où ils s’adressaient eux-mêmes à d’autres salariés pour les entraîner dans la lutte avec eux. Une expérience précieuse pour les prochaines luttes qu’ils ne manqueront pas de vivre.