Publicités Alliance Vita : les réactionnaires à l’affiche

07 Janvier 2020

Une série d’affiches apparues dans les gares et stations de métro et de bus en région parisienne promet que la société progressera… à condition qu’on respecte les mamans, les papas et les embryons.

Car, au nom du progrès, c’est bien une campagne contre l’interruption volontaire de grossesse et contre les lois bioéthiques que portent ces affiches, signées Alliance Vita.

À l’heure où la loi bioéthique, étendant à toutes les femmes le droit à la procréation médicalement assistée, doit repasser devant le Sénat, les réactionnaires donnent de la voix. Un bras de fer juridique s’est engagé pour empêcher ces affichages dans les lieux publics mais, pour l’heure, la justice a donné raison à ces arriérés.

Alliance Vita se veut apolitique et se présente comme un organisme quasiment scientifique, spécialisé en questions bioéthiques. Elle anime également SOS Bébé, plateforme qui, sous couvert d’offrir aux femmes une écoute et une information neutres sur l’IVG, milite en réalité pour les en dissuader.

C’est le milieu catholique réactionnaire qui est à la manœuvre. Parmi les dirigeants de cette association, on trouve Tugdual Derville, ancien porte-parole de la Manif pour tous. Le cheval de bataille de ce fils de militaire, et frère du directeur de conscience de l’Opus dei, est la lutte contre l’homosexualité en général et contre les couples de parents homosexuels en particulier.

Parler de respect de la vie et de la différence en s’attaquant aux droits des femmes et des homosexuels : c’est le progrès façon grenouille de bénitier.

Nadia CANTALE