Nantes

07 Janvier 2020

De bonne heure, lors de la première assemblée générale de l’année, la grève a été reconduite par les cheminots nantais jeudi 2 janvier. À cette occasion, un salarié de la société qui gère les transports urbains de l’agglomération nantaise (TAN), venu avec quelques collègues, a pris la parole.

Pendant que d’autres cheminots participaient au blocage de la raffinerie de Donges avec l’intersyndicale départementale, une diffusion de tracts, organisée avec le comité de grève des cheminots, avait eu lieu à la TAN. L’accueil aux portes a permis l’échange entre cheminots, traminots, conducteurs de bus, employés et ouvriers, les discussions étant de bon augure pour la journée du 9.

Ce sont les liens de confiance créés pendant la grève entre militants de différentes entreprises qui permettent de telles actions. Les jours suivants, les tournées en gare ont permis de nombreuses discussions avec les cheminots ayant repris le travail, nombreux à prévoir de se remettre en grève en début de semaine et surtout le 9 janvier : la deuxième manche ne fait que commencer.