SNCF – TGV Paris Sud-Est : débrayage réussi

19 Décembre 2018

L’établissement de maintenance TGV Sud-Est est divisé en deux sites : Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne et Paris-Conflans, près de la gare de Lyon, avec un effectif total de 1 000 cheminots.

La direction a prévu la fin de la maintenance TGV sur Villeneuve d’ici trois ans, et le basculement de celle-ci sur Paris-Conflans avec un effectif de 700 cheminots.

Que vont devenir les cheminots qui ne souhaitent pas aller à Conflans ? Et qu’adviendra-t-il de ceux qui souhaitent rester à Villeneuve ? La direction a bien organisé des entretiens pour que les cheminots expriment leurs choix, mais ils n’ont aucun retour et sont dans l’incertitude quant à leur avenir, les effectifs et leurs conditions de travail et de vie.

Mardi 18 décembre, la colère a fini par éclater : 200 cheminots ont débrayé simultanément sur les deux sites. Face à la direction, ils ont pu dire ce qu’ils avaient sur le cœur et ont exigé des réponses. La direction se contente en effet de vanter la mise en place d’une activité de maintenance des rames de banlieue du RER D... pendant trois ans !

Mais elle a bien senti la colère et s’est engagée à apporter des réponses sur les effectifs mi-janvier. En outre, le débrayage ne sera pas déduit de la paye.

Les cheminots ne s’attendaient pas à obtenir de réponse le jour même, mais ils voulaient montrer leur détermination et leur solidarité. Opération réussie : la direction n’est pas près d’oublier ce joli petit cadeau de fin d’année.

Rendez-vous a été pris pour mi-janvier.

Correspondant LO