Grand débat national : gilet de sauvetage de Macron ?

19 Décembre 2018

Macron espère noyer la mobilisation des gilets jaunes dans ce qu’il a nommé le grand débat national lors de son intervention télévisée du 10 décembre. Son organisation a été confiée à la Commission nationale du débat public, que personne ne connaît, dirigée depuis mars 2018 par l’ancienne ministre de Sarkozy, Chantal Jouanno.

Le gouvernement prétend vouloir donner la parole à chacun, mais il veut surtout qu’elle ne s’exprime plus ni sur les ronds-points ni dans les manifestations de rue. Il veut des discussions bien sages et bien cadrées. Ainsi, quatre thèmes ont été sélectionnés : la transition écologique, la fiscalité, les services publics et le débat démocratique. Il a été envisagé d’ajouter l’immigration comme un thème à part entière à la suite des déclarations de Macron le 10 décembre : « Je veux aussi (...) que nous abordions la question de l’immigration. Il nous faut l’affronter », avait alors lancé le président de la République, n’hésitant pas à aller chercher un sujet de diversion dans les poubelles de l’extrême droite.

Le mouvement des gilets jaunes a mis sur la table la question des salaires et des pensions de retraite. Mais cela, ce n’est pas au programme concocté par le gouvernement pour ce prétendu grand débat national qui ne risque pas d’intéresser grand monde, en particulier parmi ceux qui se sont mobilisés ces dernières semaines,

Boris SAVIN