Jussieu : évacuation de migrants

07 Mars 2018

Mercredi 28 février à Paris, une trentaine de migrants sans abri accompagnés de quelques dizaines d’étudiants et soutenus par des syndicats ont occupé un préfabriqué inutilisé sur le campus universitaire de Jussieu. Des étudiants et des salariés de l’université ont saisi cette occasion de leur témoigner leur soutien.

Alors que le fonctionnement de l’université n’était nullement perturbé, la réaction disproportionnée de la présidence ne s’est pas fait attendre : sans fournir aucune explication, elle a fait fermer pendant plusieurs heures tous les accès au campus, aux étudiants comme au personnel, et a même poussé un moment le ridicule jusqu’à empêcher toute sortie. Elle a fait mobiliser au moins une douzaine de camionnettes de police qui ont encerclé l’université. Menacés d’une intervention policière, les migrants ont quitté le campus avec leurs soutiens.

La présidence et les autorités peuvent donc être très réactives et mobiliser des moyens conséquents, lorsqu’elles le décident. Mais c’est sans aucun état d’âme qu’elles renvoient des gens à la rue un des jours les plus froids de l’année.

Nicolas CARL