Droite : cinéma sécuritaire

29 Juin 2011

Le 23 juin, Nicolas Sarkozy vantait les mérites d'un projet de loi, à l'initiative du député UMP Éric Ciotti, qui prétendait lutter contre l'absentéisme scolaire en supprimant les allocations familiales aux parents des élèves ratant trop souvent l'école. Cela vise une fois de plus à satisfaire l'électorat réactionnaire qui croit que la délinquance des jeunes est avant tout la faute des parents.

Pour illustrer les propos du président, TF1 a diffusé un reportage tourné dans les Alpes-Maritimes. Éric Ciotti est également président du Conseil général de ce département et il y a expérimenté son projet. Le reportage montre une mère de famille qui se dit désemparée par le fait que son enfant rate les cours et rassurée par la prise en charge du problème par le Conseil général.

Cela ressemble à une publicité pour une lessive, car le reportage était truqué. La mère de famille qu'on y trouvait est en fait l'attachée de presse du Conseil général des Alpes-Maritimes, par ailleurs sans enfant.

Quand on dit qu'en matière sécuritaire la droite fait du cinéma, ce n'est pas seulement une image.

Jean POLLUS