RSI Intérim : sans-papiers toujours en lutte

05 Janvier 2022

En grève depuis deux mois et demi, des travailleurs sans papiers de la société d’intérim RSI continuent de se battre pour leur régularisation.

Expulsés d’une agence qu’ils occupaient dans le 10e arrondissement de Paris, puis de celle de Gennevilliers, ils campent désormais toujours devant celle-ci.

Après un rassem- blement réussi le 24 décembre devant la mairie de Gennevilliers, une réunion regroupant une cinquantaine de personnes s’est tenue le 4 janvier à la Bourse du travail de cette ville des Hauts-de-Seine. Des représentants d’associations et de la mairie étaient venus en soutien. Il y a été décidé l’organisation d’une manifestation à la préfecture de Nanterre le 18 janvier.

La plus grande partie des grévistes ont réussi à obtenir les documents que le patron de RSI aurait dû fournir depuis longtemps. Ce sont des ouvriers qui travaillent depuis des années dans le bâtiment, mais il aura fallu six semaines à RSI et aux autorités pour faire ce pas. Il faut maintenant faire pression sur la préfecture pour obtenir les papiers qui permettraient enfin leur régularisation.

Ces travailleurs sans papiers, la plupart maliens, mais aussi sénégalais, sont pourtant en France depuis plusieurs années. Ils produisent la richesse d’entreprises qui les embauchent en connaissance de cause. Ces travailleurs doivent tous être régularisés !

Correspondant LO