Magasins Carrefour : mobilisations et débrayages

05 Janvier 2022

Depuis la mi-décembre, des débrayages, barrages filtrants et blocages d’entrepôts ont visé les magasins Carrefour et Action.

Dans les hypermarchés Carrefour de Bercy, à Paris, et d’Ivry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, des grèves et débrayages ont eu lieu, faisant état d’une dégradation des conditions de travail, réclamant une augmentation des salaires. Les travailleurs mobilisés dénonçaient aussi la mise en location-gérance programmée de ces magasins, qui fait craindre une détérioration importante de leur statut, avec jusqu’à 2 300 euros de perte de salaire à l’année, et la disparition de diverses compensations.

Face à cela, la direction n’a accordé qu’une hausse générale des salaires dérisoire de 1 %. « 1 % d’augmentation, pour moi, c’est dix euros par mois supplémentaires. Ils sont fous de penser que c’est suffisant ! » disait une caissière, qui travaille 30 heures hebdomadaires, pour 1 000 euros net par mois. Cela l’est d’autant moins que l’inflation a été de 2,8 % sur un an et que beaucoup de travailleurs, et surtout de travailleuses à Carrefour, du fait de problèmes de gardes d’enfants et de longs déplacements entre travail et domicile, sont souvent obligés de travailler à temps partiel.

Si la période des fêtes, au cours de laquelle la pression sur les salariés est très forte, n’a pas vu se produire de mobilisation importante, il n’est pas exclu que des mouvements surviennent, du fait du mécontentement que ressentent les salariés de la grande distribution, quel que soit le secteur.

Correspondant LO