Balkany : Noël au balcon, Pâques en prison ?

05 Janvier 2022

Les époux Balkany, soutiens de Chirac et ­Sarkozy, édiles indétrônables et parrains-promoteurs de ­Levallois, chevaliers de l’entreprise et du profit privés, finalement condamnés à trois ans de prison ferme pour divers délits, dont une fraude fiscale de quatre millions d’euros, peuvent compter sur la mansuétude de la justice.

Tout d’abord leur peine a été aménagée afin qu’ils la purgent ensemble, munis de bracelets électroniques de surveillance, dans leur résidence de Giverny, nettement plus confortable que la plus luxueuse cellule VIP de la Santé. Sans vouloir mettre en doute les qualités professionnelles des cuisiniers et des surveillants de la pénitentiaire, on veut bien croire que les Balkany préfèrent leur personnel de maison.

Pourtant les prétendus prisonniers à domicile ont fait sonner plus de cent fois leur bracelet en quelques mois, au point que, le 17 décembre, la justice a révoqué leur aménagement de peine. Ils ont aussitôt fait appel et tout continue donc comme avant, dans le luxe et le calme, avec les promenades de santé hors du périmètre de détention.

Il est plus facile de faire passer un chameau par le trou d’une aiguille que de faire entrer un riche en prison.

Paul GALOIS